Select text and listen to it!

Été 2018

Message de la présidente du conseil

Avec l’été vient la fin de l’année scolaire et nous sommes nombreux à planifier nos vacances en famille. Durant la saison estivale, nous continuons d’aider les familles touchées par les TA à se préparer pour la rentrée à l’automne. De plus, vos associations TA profitent de ce répit pour faire le point et prévoir leurs activités en appui à la communauté des TA. Nous avons beaucoup de projets stimulants en cours et vos commentaires nous aideront vraiment à renforcer les activités destinées aux familles aux prises avec des TA. N’hésitez pas à nous faire part de vos idées! Bon été!

Thealzel Lee

Présidente du conseil, Association canadienne des troubles d’apprentissage

Message de la directrice générale

Le Bureau national n’a pas chômé durant l’exercice 2017-2018, avec une foule d’activités et des progrès sur plusieurs fronts. Voici quelques-unes des activités auxquelles participe l’ACTA :

Pleins feux sur les handicaps invisibles

Le premier ministre a chargé l’honorable Kirsty Duncan, ministre des Sports et des Personnes handicapées, d’élaborer et de présenter une loi sur l’accessibilité. Dans le cadre de cet engagement, le gouvernement du Canada a tenu des consultations nationales qui ont réuni plus de 6 000 personnes et 90 organismes communautaires pour savoir ce que l’accessibilité signifie pour les Canadiens.

L’Association des malentendants canadiens et ses 19 partenaires Pleins feux, parmi lesquels l’ACTA, ont consulté et mobilisé les intervenants du domaine des handicaps invisibles dans le cadre d’un projet de deux ans, pour produire des renseignements qui aideront à élaborer la loi fédérale sur l’accessibilité.

Un rapport soumis le 31 mars 2017 à l’issue de la première année du projet contenait 15 recommandations prioritaires, formulées à partir des commentaires de particuliers, d’intervenants et de représentants des jeunes, des aînés et des anciens combattants ayant des handicaps invisibles sur des enjeux liés à la santé mentale, aux troubles d’apprentissage et à la perte auditive.

Ces recommandations prioritaires de la première année ont servi à identifier cinq domaines sur lesquels le projet Pleins feux allait concentrer ses consultations durant la deuxième année. Les discussions ont porté sur la façon dont la loi pouvait concrétiser les recommandations et sur la manière d’évaluer le succès des résultats.

Le 31 mars 2018, le rapport final du projet Pleins feux sur les handicaps invisibles (voir le rapport final ici) a été soumis à l’honorable Kirsty Duncan, ministre des Sports et des Personnes handicapées.

Loi visant à faire du Canada un pays exempt d’obstacles

Excellente nouvelle!

La ministre Duncan a déposé le projet de loi C-81 Loi visant à faire du Canada un pays exempt d’obstacles à la Chambre des communes le mercredi 20 juin.

Le texte intégral du projet de loi peut être consulté à :
http://www.parl.ca/DocumentViewer/fr/42-1/projet-loi/C-81/premiere-lecture

La version en langage clair publié par le gouvernement peut être consultée à :
https://www.canada.ca/fr/emploi-developpement-social/programmes/accessible-personnes-handicapees/loi-langage-clair-resume.html

Alliance pour une loi fédérale sur l’accessibilité

Sous l’égide de Lésions médullaires Canada et le leadership de six autres organismes –

  • Conseil des Canadiens avec déficiences
  • Association des malentendants canadiens
  • Association des femmes autochtones du Canada
  • Association des Sourds du Canada
  • BC Aboriginal Network on Disability Society et
  • Accès Troubles de la Communication Canada

l’ACTA et 51 organismes partenaires dédiés aux personnes handicapées et aux autochtones soutiennent le dépôt de la loi fédérale sur l’accessibilité.

…nous nous sommes alliés pour travailler avec le gouvernement afin qu’il adopte une loi forte et efficace. Notre objectif est simple : nous voulons que tout le monde puisse dire « Je fais partie de mon Canada! ».

L’Alliance existe pour :

  1. Préparer et diffuser largement de l’information et des ressources sur l’impact de la loi fédérale sur l’accessibilité
  2. Permettre aux personnes qui se sentent exclues de la collectivité d’exprimer leurs opinions et leurs priorités concernant le projet de loi fédéral sur l’accessibilité et l’impact qu’aura cette législation sur leur vie.

Claudette Larocque
Directrice générale, Association canadienne des troubles d’apprentissage
Courriel : claudette@ldac-acta.ca

Clubs de lecture d’été accessibles dans les bibliothèques locales

Tous les ans, les bibliothèques organisent des clubs de lecture d’été, mais des obstacles empêchent parfois les enfants ayant des troubles d’apprentissage de participer à ces programmes. Le Centre d’accès équitable aux bibliothèques (CAÉB) travaille avec les bibliothèques du pays pour que les enfants qui ont du mal à lire les imprimés disposent de matériel ou de livres en formats accessibles grâce à des programmes comme le Club de lecture d’été TD (CLETD).

Le CLETD propose des versions accessibles de livres vedettes recommandés, un carnet accessible, une histoire lue sur CD et une version électronique du contenu du carnet. Cette année, Camille Bouchard est l’auteur vedette du CLETD. Les carnets du CLETD sont offerts en version sonore et en braille gratuitement par l’entremise des bibliothèques publiques participantes.

Que les bibliothèques participent au CLETD ou aient leur propre club de lecture d’été, le CÉAB les encourage à se doter d’un programme inclusif et accessible et à offrir des livres en médias substituts par son entremise.

Le CÉAB dessert 96 % des quelque trois millions de Canadiens qui ont du mal à lire les imprimés. Les 80 000 titres accessibles de sa collection comprennent des livres en tous genres pour tous les âges, ainsi que 150 magazines et 50 journaux. Ses abonnés peuvent s’inscrire gratuitement à Bookshare.org. Les enseignants ont aussi accès aux ressources du CÉAB pour leurs élèves. Veuillez encourager nos membres à se renseigner sur ce service à leur bibliothèque locale ou à celalibrary.ca.

Partenariat canadien pour la santé des enfants et l’environnement (PCSEE)

L’ACTA est un membre fondateur du Partenariat canadien pour la santé des enfants et l’environnement (PCSEE). Un nouveau rapport de l’initiative Logement Sain pilotée par le PCSEE aborde l’insalubrité des logements des locataires à faible revenu en milieu urbain et rural en Ontario. Utile dans l’ensemble des provinces et territoires, il a été rédigé avec le concours actif d’intervenants de la santé publique, de l’aide juridique, des services municipaux des normes d’habitation/d’application des règlements, des services sociaux, ainsi que de fournisseurs de logements et de locataires. Il vise à sensibiliser tous les secteurs et à renforcer leurs capacités afin que les locataires aux prises avec les moisissures, les parasites, le plomb, le radon et d’autres conditions de logement insalubres obtiennent plus facilement le soutien dont ils ont besoin. L’objectif ultime est de soutenir le droit de tous au logement sain. Le rapport est accessible en français et en anglais : www.logementsain.ca / www.rentsafe.ca

Vidéo https://www.youtube.com/watch?v=jp7pKi9psSM 

Loi canadienne sur la protection de l’environnement

De concert avec des ONG canadiennes et d’autres intervenants, j’ai participé à de nombreuses conférences téléphoniques organisées par Santé Canada et Environnement Canada à propos de la refonte de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement. Les choses peuvent vraiment changer pour le mieux, mais la tâche est complexe et pose un défi de taille.

Nous vous demandons de prendre quelques minutes pour distribuer et signer la pétition https://petitions.noscommunes.ca/fr/Petition/Details?Petition=e-1659 lancée par Kerry Mueller, député de Waterloo (Ontario), qui prie la Chambre des communes d’adopter sans délai une loi modernisant la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999) qui comporterait (i) des mesures plus strictes de protection contre l’exposition à des produits toxiques, (ii) des normes nationales exécutoire sur la qualité de l’air, (iii) la reconnaissance du droit fondamental à un environnement sain et des protections adéquates pour les populations vulnérables. Une mention des enfants (du fœtus à la fin de l’adolescence) devrait être incluse dans le libellé de la Loi.

L’ACTA a signé la lettre ouverte à la ministre McKenna (ECCC) demandant l’interdiction du plomb dans les munitions et les engins de pêche. Cette position solide et référencée a reçu l’appui de nombreuses organisations autochtones et ONG. Le gouvernement a quelque peu déçu en répondant que les commentaires reçus seraient étudiés durant l’hiver 2019 en vue de concevoir une approche adaptée à cette question. http://www.cbc.ca/news/politics/ammunition-lead-gun-owners-1.4636598

Barbara McElgunn, conseillère en politique de santé
Association canadienne des troubles d’apprentissage (ACTA)

Rapports des comités

Comité des communications

Le comité des communications continuera de travailler avec ATA Ontario pour fournir à d’autres associations provinciales/territoriales le matériel qu’elle a préparé pour le mois de sensibilisation aux TA. Le Bureau national contactera les DG et présidents provinciaux/territoriaux à propos de cette initiative. Nous remercions encore l’ATAO d’aider ainsi généreusement notre réseau national.

Bob Cram – président

Membres : Lorrie Goegan, Brendan O’Neill, Gerald MacPherson, Scott Patterson, Claudette Larocque.

Comité de recherche

Le comité de recherche publie dans le bulletin de courts articles sur les recherches et les chercheurs canadiens dans le domaine des troubles d’apprentissage. Cette fois-ci, nous présentons une étude de Dr Rhonda Rubin, orthophoniste au Nouveau-Brunswick et membre du conseil d’administration de l’ACTA.

Optimisation de l’acoustique des salles de classe

L’acoustique en classe aide les élèves à entendre, comprendre et apprendre. Une étude canadienne (Rubin et coll., 2011) montre que seules 31 % des salles de classe de la maternelle à la 3e année respectent la norme recommandée, tandis que des dépistages auditifs ont révélé qu’entre 12 % et 29 % des élèves avaient des problèmes d’audition. Une acoustique déficiente (bruit ambiant, faible intensité vocale de l’enseignant et temps de réverbération) détériore souvent les conditions d’écoute, nuisant au rendement de bien des apprenants, notamment lorsqu’un trouble d’apprentissage, une perte d’audition ou une maîtrise limitée de la langue les empêchent de décoder ce qu’ils entendent mal.

L’amplification du champ acoustique en classe peut apporter une réponse bénéfique à ce problème. Cette technologie amplifie la voix de l’enseignant qui primera sur le bruit, peu importe l’endroit de la classe où les élèves sont assis ou les déplacements de l’enseignant pendant qu’il parle. Lorsqu’un enseignant doit élever la voix pour être entendu, les voyelles sont plus audibles, mais les consonnes sont brouillées, ce qui déforme le signal vocal.

Dans une classe idéale, les élèves entendent et comprennent les mots avec peu d’effort. Rubin et coll. (2011) ont montré que l’amplification des classes améliorait le rapport signal-bruit et le flux de communication. Les élèves étaient plus concentrés et avaient moins de comportements communicatifs distrayants quand ils entendaient clairement l’enseignant. Tant les enseignants que les élèves ont trouvé que cette technologie améliore le processus d’apprentissage, rend la communication plus efficace et facilite l’inclusion des élèves ayant des besoins particuliers.

Rubin, R.L., Flagg-Williams, J.B., Aquino-Russell, C. et Lushington, T.P., (2011) The classroom listening environment in the early grades, Canadian Journal of Speech-Language Pathology and Audiology, 35(4), p. 344-359.

Ce texte peut être obtenu à l’adresse suivante : https://www.researchgate.net/publication/282159000_The_classroom_listening_environment_in_the_early_grades

Activités provinciales/territoriales

Île-du-Prince-Édouard

Son Honneur Antoinette Perry, nouvelle lieutenante-gouverneure de l’Î.-P.-É., a accordé son patronage vice-royal à l’ATA de la province pour les cinq années de son mandat. Ancienne enseignante, elle comprend nos enjeux et elle accueillera une rencontre de notre association à l’Hôtel du gouvernement, lors de laquelle elle remettra notre prix de l’enseignant de l’année à une personne qui a apporté un soutien exceptionnel à la communauté des TA. Ce prix consiste en chèques-cadeaux de 1 000 $ offerts par Staples, qui commandite cette initiative.

Durant l’été, nous assurerons le tutorat d’étudiants partout dans la province et nous bénéficions de subventions pour atténuer les pressions financières qui pèsent sur certaines familles. De plus, nous introduisons une option en langue française faisant usage de matériel axé sur la phonémique sous forme de jeu. Nous espérons que cet ajout attendu de longue date plaira aux jeunes élèves, notamment les anglophones en immersion française.

Sans prétendre que ceci résulte uniquement de nos conversations directes avec les autorités provinciales, nous sommes ravis que celles-ci aient embauché deux psychologues scolaires de plus et deux nouveaux assistants en technologies d’adaptation. Nos interventions et celles d’autres groupes d’intérêt semblent avoir été entendues et nous nous en réjouissons.

Enfin, nous sommes en pourparlers avec le gouvernement au sujet d’un programme provincial de soutien aux personnes handicapées dont les personnes ayant des TA ont été exclues pour des raisons erronées. Nous n’aimons pas les connotations négatives parfois associées à une étiquette, mais nous voulons que chacun ait sa juste part des bénéfices de la société. Le gouvernement est d’accord sur le principe et ouvert au dialogue.

Manitoba

Dans le dernier bulletin, l’association manitobaine a annoncé que Bob Essex, qui a récemment obtenu un diplôme universitaire malgré sa dyslexie et son TDAH, allait entreprendre un tour du pays à vélo pour sensibiliser la population aux troubles d’apprentissage.    

Malgré une chute qui lui a valu une bonne frousse et des éraflures dès la première journée, Bob a traversé les provinces de l’Ouest à partir de la côte du Pacifique. Il est maintenant rendu en Ontario. Les associations provinciales le soutiennent tout au long de son parcours. Nous faisons appel à votre collaboration pour l’aider et mieux faire connaître les troubles d’apprentissage.

Voici les sites où vous pouvez suivre le périple de Bob :
https://www.bobsbikeride.ca/blog/
https://www.gofundme.com/bobs-bike-ride

Activités, conférences et autres nouvelles

Conférence annuelle du Council for Learning Disabilities, 11-12 octobre 2018, Portland (Oregon) : https://council-for-learning-disabilities.org/2018-annual-conference.

Conférence annuelle de l’Association internationale de la dyslexie, 24-27 octobre 2018, Mashantucket (Connecticut) : https://dyslexiaida.org/conference/.

Conférence annuelle de la Learning Disabilities Association of America, 18-21 février 2019, Fort Worth (Texas) : https://ldaamerica.org/events/annual-conference/

Le National Center for Learning Disabilities des États-Unis a publié la toute nouvelle version de son rapport régulier, The State of Learning Disabilities. On le trouvera ici : https://www.ncld.org/the-state-of-learning-disabilities-understanding-the-1-in-5.

On trouvera ici quelques bonnes ressources sur la façon d’aider les personnes qui ont du mal à lire durant les mois d’été : http://www.ldonline.org/article/15569/.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Click to listen highlighted text!