Select text and listen to it!

Automne 2020

MESSAGE DE LA PRÉSIDENTE DU CONSEIL

L’air vif et frais de l’automne efface peu à peu les souvenirs des beaux jours ensoleillés. Cette année, l’été a été particulièrement exigeant pour les familles qui ont dû s’adapter à la pandémie de COVID. 

Malgré les inégalités dont souffrent les familles qui n’ont pas d’ordinateur ou de connexion fiable à Internet, nos éducateurs ont fait preuve de leur créativité habituelle et travaillé ferme pour que tous les élèves puissent apprendre en toute sécurité. Alors que les écoles rouvrent prudemment, les familles aux prises avec des TA devront encore composer avec un enseignement et des programmes dispensés tantôt en personne, tantôt en ligne. Prenez soin de votre santé et restez en sécurité!

J’ai le plaisir de souhaiter la bienvenue à Mark Buzan, nouveau directeur général de l’Association canadienne des troubles d’apprentissage. Nous sommes ravis de compter Mark parmi nous. Son énergie débordante et ses idées seront des plus précieuses pour le réseau des ATA.

Thealzel Lee
Présidente du conseil, Association canadienne des troubles d’apprentissage

MESSAGE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL

J’ai beaucoup apprécié mes deux premiers mois de travail à titre de directeur général de l’Association canadienne des troubles d’apprentissage. Durant cette période, j’ai eu la chance de rencontrer un certain nombre de mes collègues qui dirigent nos diverses associations provinciales et territoriales. Leur travail est pour moi une source d’inspiration et je suis impatient de poursuivre le dialogue si bien entamé avec eux.

Bien que je ne sois en poste que depuis deux mois, nous avons agi sans tarder pour développer l’ACTA et nous assurer de sa pertinence pour vous. 

Nous avons défini un programme ambitieux d’événements et d’activités. Par exemple, notre assemblée générale annuelle est prévue le 10 septembre 2020. Les administrateurs de l’ACTA se joignent à moi pour souhaiter la bienvenue à quatre nouveaux membres du conseil :

  • Michael Tepper, qui représentera le Québec
  • Richard Coutts, qui représentera le Manitoba
  • Sarah Zurel, qui représentera Terre-Neuve-et-Labrador et  
  • Simon Williams, qui représentera l’Alberta. 

Nous remercions les administrateurs qui ont quitté le conseil après y avoir longtemps œuvré et se destinent à d’autres réalisations fructueuses.

Immédiatement après l’assemblée générale, nous plancherons sur la mise au point d’un tout nouveau plan stratégique. Je crois pouvoir affirmer au nom de l’équipe et du conseil de l’ACTA que nous sommes tous impatients de nous atteler au renouveau de l’association. L’année prochaine, des sièges s’ouvriront probablement au conseil d’administration. Si vous songez à des candidatures pour ces sièges et pour les postes d’administrateur à titre individuel, veuillez m’en faire part ainsi qu’à Thealzel Lee, présidente du conseil de l’ACTA. 

Par ailleurs, cet automne, nous avons procédé à un envoi postal de levée de fonds à l’échelle du Canada. Il s’agit de la première campagne de souscription de l’association en 18 mois. J’espère relancer nos activités de financement durant les mois qui viennent.

De plus, nous avons négocié un nouveau partenariat avec notre principal bailleur de fonds, RHDCC, et un partenariat avec l’Institut des troubles d’apprentissage du Québec (ITA) en vue d’élaborer un programme de langue anglaise qui ajoutera au succès du congrès annuel de cet organisme en mars 2021.

Cette initiative vise à faire fond sur ce qui est sans doute le plus grand congrès francophone sur les troubles d’apprentissage pour en diffuser le contenu ailleurs au Canada. Nous comptons nouer des relations fructueuses avec l’ITA et nous espérons que nos collègues anglophones nous aideront à mettre les fruits de ce rendez-vous exceptionnel à la disposition des parents et de nos militants du reste du pays. Voilà qui est enthousiasmant! 

Nous entendons également poursuivre nos efforts d’ouverture de lignes de communication avec les directeurs généraux de nos associations provinciales et territoriales, en espérant vraiment vous inclure dans cette démarche. Nous avons déjà ouvert un canal Slack pour améliorer la communication et nous vous encourageons à participer à la sensibilisation à cette initiative.

En terminant, je souhaite la bienvenue à un nouveau membre de l’équipe, Lorenzo Yun Li, qui nous aide à coordonner l’administration et les projets de l’ACTA. Désireux de vous aider de toutes les manières possibles, nous accueillons et apprécions votre contribution soutenue aux efforts visant à améliorer la situation des personnes ayant des troubles d’apprentissage. Merci.

Mark Buzan
Directeur général, Association canadienne des troubles d’apprentissage
Courriel : mark@ldac-acta.ca 

RAPPORTS DES COMITÉS

Comité de recherche

Kim McLean, membre du conseil consultatif professionnel de l’ACTA et directrice à Foothills Academy, école pour élèves ayant des troubles d’apprentissage à Calgary, a dressé une liste des meilleures pratiques recommandées à la rentrée, en consultation avec bon nombre d’enseignants et d’administrateurs scolaires. 

La « régression estivale » des connaissances et des habiletés sera plus forte cet automne. Il faut s’attendre à une perte d’automaticité accrue. Il faudra réviser plus que d’habitude la lecture courante, la reconnaissance des mots, ainsi que les faits et règles mathématiques avant de pouvoir penser à inculquer de nouvelles compétences. 

Les nouvelles attentes et routines exigeront beaucoup de répétition. À l’école, il faudra constamment rappeler de garder la distance, de porter le masque et de se laver les mains. À la maison, les élèves devront s’adapter aux cours en ligne, en apprenant à se connecter au système, à utiliser la fonction Muet et à assumer par eux-mêmes une charge de travail souvent plus lourde pour rattraper les apprentissages du printemps. Les enseignants, et les parents dans la mesure du possible, doivent s’attendre à passer plus de temps à donner l’exemple de ces nouveaux comportements et à les renforcer. 

Le programme scolaire pourrait devoir céder le pas, temporairement du moins, à la nécessité de rassurer les élèves face aux craintes et aux inquiétudes suscitées par ce nouvel environnement. Les élèves portant un masque à l’école et travaillant derrière un écran à la maison, l’enseignant devra être attentif à leur langage corporel pour s’assurer qu’ils sont à l’aise dans ce cadre de travail et, s’ils ne le sont pas, gérer leurs préoccupations afin de permettre un apprentissage actif. 

La patience, l’intentionnalité et le renforcement régulier seront essentiels pour soutenir tous les élèves, et surtout ceux qui ont des TA.

Comité des communications

Notre comité s’est réuni le 23 juin avec les directeurs généraux provinciaux et territoriaux pour poursuivre la planification du Mois de sensibilisation aux troubles d’apprentissage. 

Comme d’habitude, nous avons été un peu moins actifs durant l’été. Cependant, à titre de président, j’ai beaucoup communiqué avec le nouveau directeur général de l’ACTA Mark Buzan et avec son adjoint Lorenzo Yun Li qui soutiendra notre comité de diverses façons. Nous avons noué une excellente relation de travail avec ces nouveaux collègues qui apprennent très vite et se montrent très coopératifs.

Je convoquerai une nouvelle réunion du comité très bientôt afin que nous puissions nous atteler à la mise à jour du site web et à nos autres tâches liées aux médias sociaux, au bulletin et au Mois de sensibilisation aux troubles d’apprentissage.

Bob Cram – président
Membres : Brendan O’Neill, Brent MacPherson, Simon Williams, Sarah Zurel, Mark Buzan, Lorenzo Yun Li

ACTIVITÉS PROVINCIALES/TERRITORIALES

Alberta

Comme tout le monde, nous avons vécu un semestre très difficile durant lequel la COVID-19 nous a obligés à réduire nos coûts et les heures de travail de notre personnel. Nous avons décidé de profiter de l’occasion pour nous orienter vers un modèle de prestation des programmes en ligne et développer des ressources en ce sens. Le défi était de taille, mais nous faisons des progrès et nous espérons commencer à offrir une série de webinaires et plus de cours en ligne dans le cadre du programme Le droit de lire à l’automne.

Lancé avec succès au printemps 2020, le programme Le droit de lire (Catching Children before They Fail) a déjà attiré 40 participants. Il porte sur l’identification précoce des apprenants à risque et l’intervention hâtive auprès d’eux. Il inclut un outil de dépistage de l’aptitude à la lecture ainsi que des stratégies d’intervention dont les enseignants peuvent se servir pour aider leurs élèves. Il est conçu pour les enseignants, les tuteurs et les parents qui font l’école à domicile. L’ATAA s’est associée à Foothills Academy Society pour offrir ce cours en ligne. Pour des détails et pour vous inscrire, allez à  https://foothillsacademyoutreach.org. Le coût est de 300 $ par participant et il y a des rabais de groupe. Nous pouvons aussi organiser des séances de cohorte si vous voulez que plusieurs membres de votre personnel suivent le cours ensemble.  

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec Toby Rabinovitz, directeur général de l’ATAA à l’adresse execdir@ldalberta.ca   

Québec

En cette rentrée particulière, l’Institut des troubles d’apprentissage est fier de vous présenter quelques nouveautés :

– Revivez le Congrès d’été en ligne

Suite au succès du Congrès d’été en ligne « La rentrée, ça va bien aller » qui a réuni plus de 1 850 participants, nous vous invitons à découvrir l’offre « Revivez le Congrès d’été ». Du 24 août au 31 octobre 2020 inclus, inscrivez-vous et accédez aux rediffusions de plus de 35 conférences dont celles de Mme Rose-Marie Charest, M. Ron Canuel, etc.

Découvrez le programme

– Nouvelle offre d’adhésion

L’Institut des troubles d’apprentissage a sondé plusieurs acteurs des milieux de l’éducation et de la santé afin de mieux cibler leurs besoins pour l’année à venir. Grâce aux réponses reçues, une nouvelle offre d’adhésion a été mise sur pied pour mieux rejoindre leurs attentes en termes de formation continue. Devenir adhérent·e permet entre autres d’avoir accès pendant un an à toutes nos formations asynchrones (en différé) ainsi qu’à notre prochain Congrès.

En savoir plus sur l’offre d’adhésion

– Réseau d’entraide régional pour les parents

Bien que les parents d’enfants présentant un trouble d’apprentissage soient aux premières loges pour accompagner leur jeune, eux-mêmes manquent souvent de soutien et d’information. C’est dans cette optique que l’Institut des troubles d’apprentissage lance le groupe Facebook « Entraide troubles d’apprentissage – Parents du Québec ». Cet espace a pour vocation de stimuler les échanges et d’ouvrir la discussion entre parents, des astuces et informations y seront également partagées.

Rejoignez le groupe d’entraide pour parents québécois

Institut des troubles d’apprentissage du Québec

Saskatchewan

J’espère que tout le monde va bien et que vous veillez à rester en santé et en sécurité durant cette période sans précédent. 

Depuis mon dernier rapport, l’ATAS a apporté de nombreux ajustements à sa programmation afin de répondre aux besoins des populations que nous desservons. Nous avons récemment rouvert les bureaux que nous avions fermés à Prince Albert et à Regina. À Saskatoon, nous sommes restés ouverts durant les derniers mois et avons offert différents services à nos clients, tant à distance que sur place. 

Nos services psychologiques et de neurofeedback viennent tout juste de redémarrer et devraient bientôt retrouver leur vitesse de croisière. Nous continuons d’élaborer des stratégies en vue d’offrir la majorité de nos programmes pour enfants et adultes (Arrowsmith, tutorat, coaching) en ligne et en personne, mais nous sommes encore loin d’avoir atteint nos cibles. À Saskatoon, nous avons eu la chance de pouvoir organiser notre camp de jour Summer Sunshine pendant sept semaines, et la communauté nous est reconnaissante d’avoir procuré un milieu sûr et sain aux enfants. 

Alors que nous planifions l’année scolaire, nous mettons en place de nouveaux modes de prestation de nos nombreux services dans le cadre de directives et de protocoles stricts visant à protéger tout le monde contre la COVID. En plus du camp de jour destiné aux enfants des employés des services essentiels, nous organiserons un programme d’éducation flexible qui sera offert en ligne à partir de nos bureaux de Saskatoon à l’intention des élèves de la maternelle à la 12année. Nous avons hâte de voir comment ce nouveau programme aidera notre clientèle.

En plus de nos nombreuses bourses d’études annuelles, nous octroierons deux bourses commémorative MacRae à l’occasion de la Journée mondiale de prévention du suicide le 10 septembre 2020. Ces bourses financées par le fonds MacRae Legacy for Life ont été instituées pour reconnaître le travail et la persévérance nécessaires pour obtenir un diplôme d’études secondaires. Elles seront accordées à des personnes qui ont des troubles d’apprentissage et qui entreprennent des études postsecondaires. Elles honorent la mémoire de M. MacRae qui s’est enlevé la vie en 2018; participant de nos programmes, il aspirait à faire des études postsecondaires. L’activité du 10 septembre visera à réduire la stigmatisation liée à la différence et aux troubles d’apprentissage et à sensibiliser au fait qu’il est normal de ne pas se sentir à l’aise dans des environnements d’apprentissage imprévisibles.

Je vous souhaite, ainsi qu’à vos collègues et familles, une bonne santé et un état de bien-être positif.

Wayne Stadnyk, directeur général
Association des troubles d’apprentissage de la Saskatchewan

ACTIVITÉS ET AUTRES NOUVELLES

Un groupe Facebook appelé « The Science of Reading—What I should have learned in College » pourrait intéresser les enseignants, les parents et d’autres intervenants. Ce groupe vise à faire le lien entre la recherche et la pratique. Selon Mark Seidenberg, la « science de la lecture » consiste à appliquer la recherche fondamentale en psychologie du développement, psychopédagogie, science cognitive et neuroscience cognitive à l’étude de la lecture, comportement humain des plus complexes, et de ses fondements biologiques (neuronaux, génétiques). Menées depuis des décennies aux États-Unis et ailleurs dans le monde, ces recherches peuvent grandement contribuer à aider les enfants à réussir, mais elles n’ont pas encore été intégrées dans la formation des enseignants ou dans l’enseignement aux élèves. https://www.facebook.com/groups/704498996666615

Nos lecteurs pourraient également apprécier le nouveau livre de Jan Hasbrouck, Ph.D., intitulé Conquering Dyslexia: A Guide to Early Detection and Intervention for Teachers and Families

Click to listen highlighted text!