Select text and listen to it!

Printemps 2019

Message de la présidente du conseil

Après un hiver particulièrement rude, le soleil printanier délivre enfin le sol de sa chape de glace et la chaleur retrouvée est propice à l’éclosion d’une foule de nouvelles initiatives destinées à soutenir la communauté des TA. Les activités inspirantes se multiplient d’un bout à l’autre du pays. VOUS pouvez être une source d’inspiration et de changement positif. Si vous pensez pouvoir aider les familles vivant avec des TA ou connaissez quelqu’un qui peut changer les choses pour la communauté des TA, faites-le nous savoir. Les idées et les talents nouveaux sont toujours les bienvenus!

Thealzel Lee
Présidente du conseil, Association canadienne des troubles d’apprentissage

Message de la directrice générale

Le 28 novembre 2018, Statistique Canada a publié les résultats de l’Enquête canadienne sur l’incapacité 2017. Vous trouverez un résumé infographique des résultats touchant les TA (en anglais) dans le blogue de l’ACTA https://www.ldac-acta.ca/blog/ et une analyse plus détaillée dans le site de Statistique Canada

https://www150.statcan.gc.ca/n1/daily-quotidien/181128/dq181128a-fra.htm

Le budget fédéral de 2019 déposé cette semaine ne prévoit rien de nouveau pour créer des lieux de travail inclusifs pour les personnes handicapées dans la fonction publique. Si le budget est adopté, Services partagés Canada recevra 2,7 millions de dollars de plus par année pour déterminer, éliminer et prévenir les obstacles technologiques dans les milieux de travail du gouvernement fédéral.

Pour façonner une fonction publique fédérale plus inclusive, le gouvernement libéral s’est engagé à embaucher au moins 5 000 personnes handicapées d’ici 2024, soit mille par année. C’est peu, si l’on songe que le taux de chômage des personnes handicapées est nettement supérieur à la moyenne au pays. Le budget n’encourage pas non plus la création d’emplois inclusifs dans le secteur privé. Il n’y a rien pour aider les entreprises dans cette voie.

J’espère que les prochains budgets prévoiront des sommes pour aider le gouvernement à respecter de nouvelles normes advenant l’adoption du projet de loi C-81, Loi canadienne sur l’accessibilité.

Le budget alloue toutefois des fonds pour produire du matériel de lecture accessible pour les personnes ayant du mal à lire les imprimés :

  • 22,8 millions de dollars sur cinq ans pour aider les éditeurs indépendants à accroître leur production de livres accessibles;
  • 3 millions de dollars pour produire du nouveau matériel de lecture accessible qui sera disponible dans les bibliothèques publiques du pays.

Vous pouvez consulter le budget fédéral de 2019 à https://budget.gc.ca/2019/docs/plan/toc-tdm-fr.html

Le bureau national dit au revoir à Scott Patterson, directeur de l’expansion du financement, qui nous quitte le 29 mars après deux ans passés avec nous. Nous lui souhaitons la meilleure des chances dans ses activités futures. Merci, Scott!

Claudette Larocque
Directrice générale, Association canadienne des troubles d’apprentissage
Courriel : claudette@ldac-acta.ca

Rapports des comités

Comité de recherche

Compte rendu présenté au comité de recherche par
Howard Eaton, M.Ed., directeur, Eaton Educational Group

Le cerveau peut changer, comme le montre Norman Doidge dans son best-seller Les étonnants pouvoirs de transformation du cerveau. Des travaux de Barbara Arrowsmith-Young, célèbre créatrice du programme Arrowsmith, aux recherches récentes des neuroscientifiques Lara Boyd de la faculté de médecine de l’Université de la Colombie-Britannique et Greg Rose de l’école de médecine de l’Université Southern Illinois, les neurosciences révèlent l’incroyable plasticité du cerveau humain.

La recherche neuroscientifique cherche à savoir si des interventions cognitives ciblées peuvent atténuer les dysfonctions neurologiques spécifiques qui sont la cause sous-jacente des troubles d’apprentissage et ont un impact significatif sur les études, le travail et les comportements sociaux. Fondé sur ce concept de neuroplasticité, le programme Arrowsmith vise à améliorer les faiblesses cognitives qui sont à la source des troubles d’apprentissage; créé dans les années 1970, il est actuellement dispensé à plus de 1 500 élèves dans 102 écoles de 10 pays.

Les docteurs Boyd et Rose ont montré que les troubles d’apprentissage n’ont pas à durer toute la vie ou qu’il est à tout le moins possible d’atténuer la gravité de la faiblesse cognitive. Leurs équipes de recherche ont mené des études indépendantes sur le programme Arrowsmith à l’aide d’une technologie d’imagerie et d’une évaluation comportementale, et conclu que ce programme améliorait le fonctionnement du cerveau ainsi que les comportements cognitifs, scolaires et socio-affectifs. La possibilité d’atténuer la faiblesse neurologique a des ramifications étendues et aura d’énormes répercussions sur la redéfinition des troubles d’apprentissage, l’amélioration du système d’éducation et l’obtention de meilleurs résultats pour les personnes qui ont un TA.

Vous trouverez une analyse plus approfondie des recherches sur le programme Arrowsmith à https://arrowsmithschool.org/research/.

Comité des communications

Le comité des communications continue de se réunir périodiquement pour produire le bulletin trimestriel et aborder d’autres sujets qui intéressent la communauté nationale des TA, comme le mois de la sensibilisation aux TA. Nous avons aussi aidé à la mise à jour du site web de l’ACTA et à l’actualisation de la présence de l’association dans les médias sociaux.

Bob Cram – président
Membres : Lorrie Goegan, Brendan O’Neill, Claudette Larocque, Brent MacPherson, Scott Patterson

Santé et environnement

Le Partenariat canadien pour la santé des enfants et l’environnement (PCSEE) a assumé la direction de la campagne de la Journée des écoles saines 2019, qui portera sur les effets sur la santé des émissions des moteurs diesel (autobus scolaires) et sur les stratégies de réduction de l’exposition à ces gaz.

Souvent, les décisions relatives à la sécurité des produits chimiques se fondent sur le seuil de préoccupation toxicologique. J’ai communiqué avec d’autres personnes intéressées par cette approche au Canada, pour voir en quoi elle pouvait protéger les enfants.

Cette contribution est ma dernière au bulletin de l’ACTA, puisque je quitterai fin mars la fonction de conseillère en politique de santé de l’ACTA qui a jusqu’à maintenant occupé ma retraite. Pour rappeler mon parcours, j’étais infirmière titulaire d’un diplôme d’études supérieures spécialisées en soins infirmiers neurologiques et neurochirurgicaux. Dans les années 1970, j’ai adhéré à la section locale de l’ATA sur la rive sud de Montréal, où j’ai trouvé des collaborateurs formidables avec qui j’ai mis en place des initiatives de sensibilisation et des programmes scolaires destinés aux enfants et aux adultes ayant des TA.

Au fil des ans, j’ai présidé l’Association québécoise pour les enfants ayant des troubles d’apprentissage et l’ACETA qui est devenue l’Association canadienne des troubles d’apprentissage. Après avoir publié un article sur la nécessité de la recherche médicale (Journal of Learning Disabilities 1979), j’ai été invitée à me joindre au comité de recherche de LDA America où j’ai siégé vingt ans. Nous avons organisé des tables rondes et des colloques médicaux et scientifiques lors de chaque congrès annuel de LDA America, rencontré les agences du National Institute of Health et l’Environment Protection Agency à Washington et convaincu le Congrès de financer un comité inter-agences sur les troubles d’apprentissage.

En 1982, l’ACTA a été la première à mettre en cause la présence de plomb dans l’essence. À partir de ce moment, j’ai milité pendant huit ans au sein de la coalition qui a fini par obtenir l’interdiction du plomb dans l’essence au Canada. Depuis cette victoire, mon action au sein de l’ACTA et de LDA America s’est concentrée sur la prévention. Je me suis surtout intéressée à la protection de la santé neurologique et cérébrale contre l’exposition au plomb et à d’autres substances toxiques. De plus, avec le PCSEE et d’autres alliés, j’ai milité en faveur de nouvelles normes de sécurité pour les substances chimiques, notamment dans les produits pour enfants et les accessoires d’ameublement.

Malgré les lenteurs de la réglementation, j’ai assisté à d’importants changements au niveau des politiques et de la compréhension de la vulnérabilité particulière du cerveau, des fœtus et des enfants aux substances toxiques. L’ACTA a joué un rôle important dans ma vie pendant bien des années et je me considère privilégiée d’avoir côtoyé des personnes formidables qui ont enrichi mon travail et qui dispensent une aide vitale et chaleureuse au sein des ATA. Je souhaite à tous une bonne continuation!

Barbara McElgunn,
Conseillère en politique de santé, ACTA

Activités provinciales/territoriales

Alberta

L’année a été intéressante à l’Association des troubles d’apprentissage de l’Alberta (ATAA), avec l’arrivée de notre nouvelle directrice générale Toby Rabinovitz en septembre 2018. Nous avons récemment complété notre plan stratégique quinquennal et nous continuons de soutenir la communauté des TA partout en Alberta. Il vaut la peine de souligner les révisions que nous apportons au programme Le droit de lire; nous révisons actuellement le cours en ligne dont nous espérons offrir la nouvelle version à la fin du printemps. De plus, nous travaillerons à améliorer notre site web dont nous espérons faire la plateforme d’information de la communauté des TA dans la province. Nous pourrions faire appel à nos partenaires des autres provinces pour obtenir des recherches, des liens et des ressources à jour.

Par ailleurs, l’ATAA a amorcé des discussions avec un dirigeant de TELUS Spark à Calgary en vue de l’organisation possible d’une conférence axée sur la neurodiversité à la fin de 2019. Il y a beaucoup à faire pour rejoindre des personnes intéressées, conférenciers éventuels, organismes partenaires, représentants politiques et commanditaires. Nous aimerions être contactés par des groupes d’autres provinces qui souhaiteraient participer à l’organisation de cet événement ou en apprendre davantage sur nos plans. Vous pouvez écrire à Toby Rabinovitz (directrice générale de l’ATAA) execdir@ldalberta.ca et à Nick Freeman (vice-président) nfreeman@telus.net. Au plaisir de vous lire.

Toby Rabinovitz
Directrice générale, ATAA

 

Nouveau-Brunswick

La nouvelle année a vu apparaître de nouveaux visages à l’ATANB. Nicole Gaumond ayant quitté ses fonctions de directrice générale en décembre, Ainsley Congdon a assumé ce poste à titre intérimaire en janvier. Ainsley s’est joint à l’ATANB en 2017 en qualité de spécialiste de l’apprentissage gérant le programme de tutorat Barton. L’ATANB compte aussi une nouvelle adjointe administrative, Jane Clohossey. Par ailleurs, en octobre, Roger Duval a accepté la présidence du conseil d’administration de l’ATANB où il siégeait depuis juin.

En février, l’ATANB a obtenu une commandite de Peterbilt Atlantic pour étendre le programme de tutorat Barton à la région de Moncton. Grâce à ce partenariat prometteur, entre 25 et 30 élèves pourront profiter d’un tutorat individuel. L’ATANB compte travailler à différents projets avec Peterbilt. L’année 2019 s’annonce bien remplie à l’ATANB. Restez à l’écoute!

Ainsley Congdon
Spécialiste de l’apprentissage, ATANB

 

Hommage à Millie LeBlanc (ATANB/ACTA)

Perdre un être cher n’est pas chose facile. La nouvelle m’a laissée figée un instant. J’ai connu Millie à la section locale de Moncton de l’ATANB. Elle était toujours vêtue avec goût, témoignant d’un sens du style qui semblait lui venir tout naturellement. Mais en plus de bien paraître, elle était charmante, aimable, serviable et énergique.

Ne semblant pas porter le poids des années, Millie se dévouait corps et âme aux initiatives entourant les TA, notamment en consacrant des heures incalculables au programme d’alphabétisation LINKS. Pendant plusieurs années, elle a été le pilier de la section locale de Moncton, présidant les réunions, partageant ses vastes connaissances et accomplissant bénévolement une foule de tâches nécessaires.

Millie a siégé au conseil de l’ATANB, qui se retrouve privé de sa passion et de sa sagesse. Elle a aussi marqué de son empreinte le conseil de l’ACTA (1995-2017), ayant été rédactrice en chef du bulletin (2002-2004); animatrice d’un atelier dans le cadre d’un projet de l’ACTA visant à outiller les familles à risque et leurs enfants pour réussir; représentante de l’ACTA dans une cause charnière sur le droit à l’accès aux services scolaires; et présidente du comité juridique (2015-2017).

Le Conseil du Premier ministre pour les personnes handicapées du Nouveau-Brunswick a fait appel à sa compétence. Elle a reçu une médaille du 125e anniversaire de la Confédération du Canada et un Prix de l’honorable Andy Scott pour avoir eu un impact durable sur la vie des personnes ayant des TA.

Merci, Millie, d’avoir fait partie de nos vies!  Nous avons de la chance de t’avoir connue et ton départ nous attriste infiniment. Tu as tant apporté à tant de gens. Tu nous manqueras!

(http://www.fergusonsfuneralhome.com/obituaries/131652).

Rhonda Rubin,
ATANB/membre du conseil de l’ACTA

 

Île-du-Prince-Édouard

Comme toujours, la neige qui submerge les provinces de l’Atlantique nous a forcés à reporter bien des réunions et des exposés et à réorganiser notre vie quotidienne!

Ceci dit, nos activités progressent rondement. Grâce à la générosité du Club Rotary de Charlottetown, nous disposons des fonds nécessaires pour préparer une vidéo sur des résidents bien connus de la province qui réussissent tout en ayant des TA. Dans une table ronde informelle, ces personnes raconteront leur parcours et leurs difficultés. Cette vidéo sera présentée à des étudiants collégiaux et universitaires ayant des TA, qui raconteront à leur tour leur parcours et leurs difficultés dans une deuxième table ronde sur vidéo. On demandera ensuite à ces étudiants de présenter cette vidéo dans des écoles secondaires et d’agir à titre de mentor auprès d’élèves ayant des TA (et d’autres) pour que ces derniers sachent qu’un brillant avenir leur est ouvert. La faible différence d’âge entre les étudiants et les élèves devrait permettre des interactions plus fructueuses.

Par ailleurs, nous avons demandé des fonds pour que des ambassadeurs de l’ATA fassent le tour de la province durant l’été pour sensibiliser la population aux TA et renseigner sur les mesures de soutien disponibles.

Auparavant, nous recevrons les candidatures pour notre Prix de l’éducateur de l’année 2019, chèque cadeau de 1 000 $ de Staples remis à une personne qui a répondu avec un dévouement exceptionnel aux besoins individuels d’élèves/étudiants ayant des TA dans la province. Il peut s’agir d’un enseignant, mais le mot « éducateur » vise à inclure quiconque veille à l’éducation d’un élève/étudiant ayant un TA.

Martin Dutton,
Directeur général, ATAIPE

 

Québec

Webinaires

Tout au long de l’année, l’Institut TA offre des formations sur différents thèmes. Ces formations sont très recherchées et leur accès est très convivial. Abonnez-vous gratuitement à notre infolettre mensuelle et vous serez au courant de toutes nos formations à distance. Visitez notre site web au https://www.institutta.com/formations

Pour vous abonner à l’infolettre : https://www.institutta.com/nouvelles

Christine Couston, ITA
Coordonnatrice au développement des services

 

Saskatchewan

Parallèlement au réchauffement printanier, l’ATAS développe et étend ses programmes à Saskatoon, Regina et Prince Albert. Nous avons aussi apporté quelques changements à notre organisation pour mieux répondre aux besoins des communautés que nous servons.

L’ATAS offre le programme Arrowsmith depuis maintenant dix ans. De plus, nous avons étoffé notre portefeuille de tutorat ABSee et nos ateliers du club LEGO. Un thérapeute du comportement nous a rejoints et travaillera avec des personnes éprouvant de l’anxiété et des difficultés à maîtriser leur colère.

Parmi tous les services offerts par l’ATAS, mentionnons les suivants : tutorat scolaire, perfectionnement des adultes, préparation au test d’équivalence des études secondaires, accompagnement TDAH, accompagnement en employabilité, counselling, neurofeedback et Cogmed, services psychologiques, Destination Emploi, club LEGO, camps de vacances. Nous proposons ainsi une gamme complète de possibilités d’amélioration de l’environnement dans lequel vivent les membres de notre communauté.

Alors que nous restons axés sur les meilleures pratiques, je suis fier d’annoncer que nos groupes parentaux TDAH ont obtenu des évaluations exceptionnelles et que les inscriptions au club LEGO ont été plus nombreuses que les années précédentes. Nos camps de vacances passeront au format de sept semaines distinctes en 2019 et bénéficient pour la première fois d’une subvention de McGillvary et de Federated Coop.

De plus, l’ATAS mène une campagne publicitaire radiophonique depuis avril 2018 et nos chiffres mensuels montrent une augmentation des demandes de renseignements et un recours accru à nos services, notamment dans le domaine psychologique. Nous étendons donc nos activités sur ce plan.

Je suis très fier de travailler avec des professionnels animés d’une éthique de travail remarquable et dévoués à la cause des personnes que nous servons.

Wayne Stadnyk, directeur général
Association des troubles d’apprentissage de la Saskatchewan (ATAS)

 

Yukon

Ateliers de réduction de l’anxiété chez les enfants : En décembre dernier, nous avons organisé deux ateliers (un pour les éducateurs et un pour les parents) avec Jessica Minahan (https://www.huffingtonpost.com/author/jessicaminahan1-706), auteure de The Behavior Code: A Practical Guide to Understanding and Teaching the Most Challenging Students. Présentatrice attachante et dynamique, Jessica nous a fait part d’outils très accessibles, précieux et utiles pour aider les enfants en proie à l’anxiété. Pendant des semaines, des gens nous ont arrêtés dans la rue pour nous dire à quel point cet atelier avait changé leur vie de famille.

Entraînement à la pleine conscience : Nous continuons d’offrir cette formation de cinq soirées aux enfants et aux parents. Les enfants travaillent avec un animateur pendant que les parents travaillent au même thème au moyen de stratégies différentes avec un autre animateur.

Programme « Seeing My Time » : Deux membres de l’équipe de l’ATAY ont passé deux semaines dans une petite localité à l’extérieur de Whitehorse pour dispenser cette formation populaire sur les fonctions exécutives à des familles de la Première Nation Champagne Aishihik. Le programme a été très bien accueilli. https://executivefunctioningsuccess.com/

Stephanie Hammond
Directrice générale, ATA Yukon

Click to listen highlighted text!